Mutuelles santés : les séniors les payent au prix fort

Même si les mutuelles santé sont fréquemment critiquées, la plupart des Français en possèdent une. Les tarifs de ces mutuelles varient selon les catégories de personnes bénéficiaires. Ainsi les actifs ne dépensent pas les mêmes sommes que les séniors parvenus à l’âge de la retraite. Et les tarifs augmentent de manière importante très rapidement, avec des séniors contraints de faire face à un surcoût de dépenses. Quelles sont les conséquences de ces hausses sur la vie quotidienne des retraités ? Comment expliquer ces hausses et que faire pour y remédier ? Voici quelques éléments de précisions. 

Les séniors contraints de dépenser massivement pour les mutuelles santé 

D’après les résultats d’un sondage Odoxa publiés dans le quotidien Le Parisien, les retraités dépensent une somme importante pour couvrir leus frais de mutuelles santé. Ainsi, ce ne sont pas moins de 121 euros qui sont déboursés tous les mois, en moyenne. Un montant loin d’être négligeable pour les séniors avec de faibles retraites et au pouvoir d’achat réduit, alors que pour la catégorie des actifs les dépenses moyennes de mutuelle santé sont beaucoup moins importantes, oscillant autour de 72 euros. Cette augmentation prend généralement effet dès le début de la retraite, en parallèle avec des pensions de retraites qui sauf exceptions sont inférieures aux salaires perçus durant la vie active. À cela s’ajoutent les différentes taxes, à l’inverse fréquemment en hausse, incluant la fameuse CSG, et qui ne font qu’aggraver le constat.

Des personnes âgées incapables de faire face au surcoût des mutuelles santé 

C’est une fatalité : plus l’âge avance, plus les risques augmentent de devoir recourir à des soins de plus en plus lourds. Le coût des mutuelles santé a ainsi tendance à devenir trop important pour de nombreux retraités, incapables de suivre cette augmentation. Les séniors sont de plus en plus nombreux à faire face à de graves difficultés financières, les mutuelles santé n’étant plus synonymes de protection efficace. Les conséquences sont aussi logiques qu’attristantes, avec des personnes âgées devenant dépendantes et contraintes de demander l’aide des proches, ou au pire se passant de soins, avec les conséquences les plus graves.

Face au constat révélé par le sondage Odoxa, il est désormais d’une urgence vitale à la fois pour l’État et les mutuelles santé d’inverser la tendance, il faut penser à demander un devis mutuelle. Une aide financière s’impose pour les retraités ne parvenant plus à régler leurs frais de mutuelles, afin de leur rendre un minimum de dignité et de confort personnel. Un dossier pour le moins alarmant, qu’il convient de suivre avec la plus grande vigilance.